ÉTABLIR UNE CULTURE DE « SÉCURITÉ AVANT TOUT »

Diriger des initiatives de prévention pour assurer la santé et la sécurité des Néo-Brunswickois

Notre principale priorité est d’assurer la santé et la sécurité des travailleurs néo-brunswickois afin qu’ils puissent rentrer à la maison sains et saufs chaque jour. À cette fin, nous faisons de la sensibilisation; offrons de l’éducation sur la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail; relevons les lacunes relativement aux procédures de santé et de sécurité; et adressons les employeurs en vue de services de soutien, et ce, tout en démontrant et en favorisant des comportements de leadership en sécurité. Nous mettons également l’accent sur la conformité par le biais d’inspections du lieu de travail et de partenariats avec les lieux de travail afin de trouver des solutions lorsque des risques et des dangers pour la santé sont déterminés.

En 2018, nous avons créé un nouveau poste de vice-président à la Prévention pour voir à la prévention et à l’éducation en matière de santé et de sécurité.

Nos réalisations en matière de prévention en 2018 ont été possibles grâce à une collaboration étroite avec nos partenaires. En partenariat avec nos homologues des provinces de l’Atlantique, nous avons lancé la campagne intitulée Les blessures au travail, on en souffre surtout à la maison. Cette dernière visait à rappeler aux travailleurs les effets que les blessures au travail peuvent avoir sur la vie à la maison et la famille. Nous avons également travaillé avec d’autres provinces et territoires au Canada afin de simplifier le régime d’indemnisation des travailleurs pour les intervenants qui exploitent ou travaillent dans d’autres provinces.

En plus de nos services d’éducation habituels, nous avons offert une formation en santé et en sécurité à l’intention des superviseurs à 365 superviseurs, en partenariat avec la province du Nouveau-Brunswick. Nous avons également établi un partenariat avec le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick et le New Brunswick Community College pour offrir un programme de mentorat en santé et en sécurité aux étudiants des collèges communautaires.

La consultation avec les intervenants est essentielle pour atteindre nos buts. À l’automne, Travail sécuritaire NB a accueilli la Conférence sur la santé et la sécurité annuelle à l’intention des travailleurs et des employeurs. Il s’agit de la conférence la plus importante sur la santé, la sécurité et l’indemnisation dans la province. Plus de 600 délégués de diverses industries ont participé à toute une gamme d’ateliers et de séances plénières qui portaient sur des sujets généraux et précis liés à la santé et à la sécurité. Nous avons également accueilli le premier forum sur le leadership pour les cadres supérieurs. Plus de 50 cadres supérieurs de l’ensemble de la province y ont participé. Le forum mettait l’accent sur une culture de leadership en sécurité et présentait des conférenciers compétents. Nous prévoyons offrir le forum chaque année.

 

 

 

ACCIDENTS MORTELS

En 2018, 24 travailleurs néo-brunswickois ont perdu la vie au travail. Douze des décès étaient liés à une maladie professionnelle survenue avant 2018, et les 12 autres découlaient d’accidents qui se sont produits en 2018. Des 12 accidents mortels survenus en 2018, cinq étaient attribuables à des accidents de véhicules à moteur et deux, au décès particulièrement tragique de deux policiers à Fredericton dans l’exercice de leurs fonctions. Les accidents mortels ne sont pas sélectifs lorsqu’il s’agit de la taille de l’employeur. Des 12 accidents mortels aigus en 2018, six travailleurs étaient au service d’employeurs de taille moyenne, trois d’employeurs de grande taille et trois d’employeurs tenus personnellement responsables.

Chaque accident mortel en est un de trop et nous continuons à déployer des efforts en vue d’éliminer toutes les maladies et tous les accidents liés au travail au Nouveau-Brunswick.

 

SÉCURITÉ

L’un des meilleurs indicateurs du niveau de sécurité des lieux de travail néo-brunswickois est le taux de blessures d’une année à l’autre. Au cours des cinq dernières années, le taux de blessures avec interruption de travail des employeurs cotisés a augmenté de 3 % et celui des employeurs tenus personnellement responsables, de presque 16 %. Cette situation nous préoccupe beaucoup et nous examinons toutes les options pour renverser cette tendance.

En 2017, le taux de blessures avec interruption de travail des provinces canadiennes variait entre 1,09 et 2,82. En 2018, le taux de blessures du Nouveau-Brunswick se chiffrait à 1,71 pour chaque 100 ETP pour tous les employeurs, y compris un taux de 3,68 pour les employeurs tenus personnellement responsables et de 1,42 pour les employeurs cotisés.

Les blessures classiques du passé comme les fractures ne représentent plus les réclamations avec interruption de travail les plus courantes. Ce sont plutôt les réclamations pour des blessures des tissus mous causées en soulevant un objet ou même en déplaçant une personne en dispensant des soins. De plus, il arrive de plus en plus qu’une blessure ne soit pas entièrement physique, mais que des facteurs liés à la santé mentale entrent en jeu.

 

INDICE DE CULTURE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Le fait de tenir compte de la perception des travailleurs et des employeurs par rapport à la santé et à la sécurité au travail nous aide à comprendre la culture de santé et de sécurité au travail actuelle de la province. Nous avons donc posé une série de questions aux employeurs et aux travailleurs pour leur demander dans quelle mesure ils croyaient que leur lieu de travail avait une culture de travail sécuritaire.

L’écart entre les travailleurs et les employeurs qui croient que leur lieu de travail a une bonne culture de sécurité est considérable. Bien que les résultats de 2018 aient connu une légère amélioration, nous devons poursuivre nos initiatives de leadership et d’éducation en matière de sécurité chez les deux groupes, mais surtout chez les travailleurs, afin de faire en sorte que la sécurité soit une partie intégrante de tous les lieux de travail.

 

CONFORMITÉ

Travail sécuritaire NB a mené 761 enquêtes, dont 39 étaient pour des accidents graves, comme des accidents mortels, des fractures et des blessures nécessitant une admission à l’hôpital.

En 2018, un total de 14 poursuites pour des infractions en matière de santé et de sécurité ont donné lieu à des amendes s’élevant à 143 300 $.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à Cybernouvelles

Apprenez les dernières nouvelles en matière de santé et de sécurité.