English

DANGER-ALERTE

Les accidents de débardeuse blessent et tuent des travailleurs forestiers

Ces dernières années, trois travailleurs forestiers ont perdu la vie et plusieurs autres ont subi des blessures graves en aidant des conducteurs de débardeuse au cours d’opérations de bûcheronnage conventionnel. Dans chacun des cas, le conducteur de débardeuse montait la charge au treuil tandis qu’une personne qui l’aidait se trouvait dans la zone de danger.

Pendant le treuillage, les arbres sont tirés vers la débardeuse. Ils peuvent devenir coincés ou se loger contre une souche, un autre arbre, ou même la débardeuse. En raison de la tension du câble du treuil, les billots peuvent être projetés brusquement vers le côté ou le haut de la débardeuse, heurtant toute personne dans la zone d’une très grande force.

Ces incidents peuvent être évités en prenant certaines mesures de précaution simples.

Mesures de prévention recommandées

  • L’employeur doit s’assurer qu’un plan de communication fiable et mis à l’essai est en place entre l’opérateur de scie à chaine, le conducteur de débardeuse et les autres travailleurs.
  • Un conducteur de débardeuse ne doit pas treuiller les arbres ou les billots tant que la personne qui l’aide n’est pas à une distance sécuritaire en direction opposée de celle à laquelle la charge sera treuillée, et ne lui a pas signalé qu’elle est en sûreté. Le signal devrait être visuel. Cependant, lorsque la visibilité est réduite, la communication devrait être assurée au moyen de postes émetteurs-récepteurs ou d’un klaxon. [Règlement général 91-191,
    alinéas 357(3)a) et b)]
  • Le conducteur de débardeuse doit vérifier l’endroit où se trouve la personne qui l’aide avant de déplacer la débardeuse. [Règlement général 91-191, alinéa 357(3)f)]
  • Toute personne qui aide le conducteur devrait s’assurer d’être dans la zone sécuritaire, à une distance d’au moins deux fois la longueur du billot le plus long.
  • Le conducteur doit faire une vérification visuelle de 360 degrés avant d’engager le treuil.
  • Les colliers doivent toujours être installés le plus près possible du bout des arbres qui seront montés.
  • Le conducteur doit s’assurer de mettre les freins et d’abaisser la lame pour augmenter la stabilité de la charge avant de la monter. Il est dangereux de conduire et d’activer le treuil en même temps. [Règlement général 91-191, alinéa 357(3)e)]

Revu et corrigé en mars 2022

  • Le conducteur doit s’assurer que les freins de la débardeuse sont en bon état de marche. [Règlement général 91-191, alinéa 224c)]
  • La débardeuse doit être équipée d’une cabine de conducteur complètement fermée et conçue de manière à empêcher que le conducteur et tout passager s’y trouvant ne soient projetés à l’extérieur. (Règlement général 91-191, article 345.6)
  • La débardeuse doit être munie d’au moins deux moyens d’entrée et de sortie sécuritaires et dégagés qui ne sont pas situés du même côté de la cabine. [Règlement général 91-191, paragraphe 345.4(1)]
  • Les travailleurs doivent porter des vêtements à haute visibilité qui satisfont aux exigences que prévoit la norme Z96-15 de la CSA « Vêtements de sécurité à haute visibilité » ou une norme qui assure une protection équivalente ou supérieure, et un casque protecteur d’une couleur vive. [Règlement général 91-191, alinéa 346a)]
  • Prenez des précautions spéciales lorsque vous travaillez dans des opérations de coupe sélective. Cette situation est dangereuse en soi à cause de la visibilité réduite, du risque élevé d’accrochage des billots contre les arbres debout et du faux sentiment de protection qu’offrent les autres arbres debout. Repérez les dangers et prenez les bonnes mesures afin d’assurer la sécurité de tous.
1 800 999-9775