Communiqué Travail sécuritaire NB désire obtenir des commentaires sur des modifications législatives proposées

Le 17 janvier 2022

Travail sécuritaire NB désire obtenir des commentaires des intervenants afin de comprendre les répercussions économiques ainsi que les effets sur les entreprises des modifications proposées au Règlement général 91-191 établi en vertu de la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail.

Les modifications proposées ont été préparées en collaboration avec des comités techniques d’intervenants et visent à améliorer la sécurité au travail, surtout dans les secteurs suivants :

  • Bûcheronnage et sylviculture
  • Construction
  • Hygiène du travail
  • Appareils d’analyse aux rayons X
  • Matériaux contenant de l’amiante
  • Mines

Le vice-président à la Prévention par intérim de Travail sécuritaire NB, Richard Blais, a affirmé que certaines dispositions du Règlement sont vieillies et ne sont plus conformes aux autres provinces et territoires au pays ou aux pratiques modernes au sein des industries.

« Nous nous attendons à ce que ces modifications réglementaires améliorent les conditions de travail et donnent lieu à une culture de travail sécuritaire et solide au Nouveau-Brunswick, ce qui entraînera une diminution du nombre de blessures. »

En raison des secteurs variés, les modifications proposées seront mises en œuvre en trois phases. La période pour faire part de ses commentaires pour chacune des phases a été prolongée. Elle est passée de quatre à huit semaines. La phase 1 n’entrera pas en vigueur avant le 1er avril 2022. Les intervenants pourront envoyer leurs commentaires pour les phases 2 et 3 plus tard en 2022.

« Les commentaires des intervenants sont essentiels pour promouvoir un continuum efficace de la sécurité au travail », a précisé M. Blais. « Ensemble, nous pouvons faire du Nouveau-Brunswick l’endroit le plus sécuritaire où travailler. »

Allez à gnb.ca pour avoir accès à la consultation, qui se déroulera jusqu’au 14 mars 2022.

Ressources pour les médias
Demandes de renseignements des médias

Abonnez-vous à Cybernouvelles