Lawrence Warren, agent de protection du dos

Le 14 décembre 2017

Nous sommes heureux de présenter notre plus récent agent de protection du dos, Lawrence Warren, de Miramichi.

M. Warren est au service de DEW Engineering and Development depuis mars 2010 et agit comme chef de la sécurité et de l’entretien depuis le mois de juillet. L’entreprise remet à neuf et fabrique des plaques de surblindage pour les véhicules militaires canadiens. La fabrication d’un produit de haute qualité qui satisfait aux normes de l’OTAN, et les dépasse même, est très exigeante en main-d’œuvre et pour le corps.

« J’ai vu les effets qu’une blessure peut avoir sur les amis et les collègues au lieu de travail. J’ai même vu mon père se remettre d’une blessure au dos qu’il avait subie au travail. Je comprends dans quelle mesure cela peut être difficile sur la personne blessée et sa famille », a-t-il expliqué.
Lawrence Warren est l’agent de protection du dos deTravail sécuritaire NB pour le mois de novembre.Lawrence Warren

M. Warren a pris connaissance de la campagne « Protéger les dos au travail » lorsqu’il a pris part à la Conférence sur la santé et la sécurité de Travail sécuritaire NB au mois de novembre.

« Notre entreprise déploie de grands efforts pour appuyer différents programmes afin de dépister les dangers et de récompenser les améliorations continues. La campagne s’inscrit dans le cadre de ces efforts. »

Puisque M. Warren est de ceux qui sont vigilants en matière de santé et de sécurité au travail, il a décidé d’agir lorsqu’il a vu des travailleurs qui transportaient des contenants de carburant portatifs au lieu de travail.

« En enquêtant sur un problème possible d’ordre environnemental relatif au remplissage des contenants de carburant portatifs, j’ai observé un employé qui avait de la difficulté à transporter des contenants lourds pour faire le plein d’équipement. »

Puisqu’il jugeait qu’il s’agissait d’un danger, il a eu l’idée d’ajouter un plateau collecteur à un chariot de transfert pour réduire le danger.

« Les travailleurs peuvent maintenant amener le chariot au poste de stockage, remplir les contenants et pousser le chariot à leur aire de travail. Cette méthode élimine les déversements et exige moins de manutention physique. »

Selon M. Warren, de simples mesures comme celle-ci sont peu coûteuses, et peuvent à la longue prévenir beaucoup de souffrance pour les travailleurs et leur employeur.

« N’importe qui peut faire quelque chose de concret », a-t-il précisé. « Je crois que la façon la plus efficace de le faire est de reconnaître un danger et de passer à l’action en vue de prévenir qu’un accident ou une blessure ne se produise. »

Toutes nos félicitations, M. Warren! Nous applaudissons vos efforts en vue de protéger les dos au travail.

 

Ressources pour les médias
Demandes de renseignements des médias

Abonnez-vous à Cybernouvelles

Apprenez les dernières nouvelles en matière de santé et de sécurité.