English

DANGER-ALERTE 

Un travailleur perd la vie en raison d’un manque de supervision et d’un convoyeur non protégé

Un jeune travailleur néo-brunswickois a perdu la vie lorsque sa jambe a été tirée dans un convoyeur à une usine de granules de bois. L’enquête de Travail sécuritaire NB a révélé que le convoyeur s’était brisé deux fois dans les jours précédant l’accident, et que le dispositif de protection avait été enlevé du convoyeur et n’avait pas été remis.

Le jeune homme nettoyait le convoyeur pendant son quart de nuit et n’avait pas été avisé que le dispositif de protection avait été enlevé pendant le quart de jour. Puisque le lieu de travail n’était pas bien éclairé et était mal entretenu, le travailleur ne pouvait pas voir qu’il n’y avait pas de dispositif de protection sur le convoyeur. Il a été tiré dans le convoyeur en marche.

Des accusations ont été portées contre l’employeur pour avoir enfreint l’alinéa 9(2)c.3) de la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail pour avoir omis de fournir la supervision nécessaire.

   Travail sécuritaire NB a déterminé que les causes principales de l’accident étaient les suivantes :

   Mesures recommandées afin d’éviter des incidents semblables à l’avenir :

Le dispositif de protection avait été enlevé et n’avait pas été remis sur le convoyeur.

Le plancher était couvert de sciure de bois.

1 800 999-9775