Appels sans frais au Canada 1 800 222-9775   |   English


Accueil    Version imprimable

Une élève néo-brunswickoise remporte une médaille d’argent au concours de sécurité sur le lieu de travail de Compétences Canada

Lorsqu’on a attribué un sujet de présentation pour le concours de sécurité sur le lieu de travail de Compétences Canada à Chanel Brideau, élève de 12e année à l’école Polyvalente W.-Arthur-Losier, à Tracadie-Sheila, elle se comptait chanceuse.

Elle avait pour tâche d’effectuer une évaluation des dangers à une charcuterie. « Cela me convenait très bien car je travaillais justement à un comptoir de charcuterie », a-t-elle expliqué. « C’était parfait. »

Mme Brideau, qui s’était qualifiée en avril à la suite de sa participation au concours provincial de sécurité sur le lieu de travail, s’est rendue à Saskatoon, en Saskatchewan, à la fin du mois de mai. Elle était l’une de quatre élèves du Nouveau-Brunswick qui a gagné une médaille, remportant une médaille d’argent.

Le Nouveau-Brunswick était représenté dans plus de 30 domaines au 21e concours annuel, y compris la sécurité au travail, les installations électriques; la coiffure et l’esthétique; et la conception de sites Web.

Chanel Brideau

« J’ai absolument adoré ça » a affirmé l’élève de 18 ans. « C’était bien plus stressant au niveau national qu’au niveau provincial. J’étais beaucoup plus nerveuse, mais je ne changerais rien. J’ai vécu une expérience inoubliable et je me suis fait de nombreux amis. »

Environ 500 élèves et apprentis de partout au Canada ont pris part aux Olympiades canadiennes, qui ont lieu chaque année pour promouvoir les perspectives de carrière dans les métiers spécialisés et les technologies auprès des jeunes du Canada.

Mme Brideau a mérité une place aux Olympiades canadiennes lorsqu’elle a remporté la première place dans la catégorie de la sécurité au travail au concours provincial. C’est à l’instigation d’un enseignant au secondaire qu’elle a décidé d’y prendre part.

« Je ne suis pas quelqu’un qui aime le travail manuel », a-t-elle précisé. « Je ne pourrais jamais participer dans la catégorie de l’électricité ou de la charpenterie. Ce n’est pas de mon genre. Cependant, la sécurité au travail m’intéressait. »

Depuis un an, Mme Brideau travaille à temps partiel à un comptoir de charcuterie dans un magasin d’épicerie de sa région. Elle était donc déjà consciente de l’importance de la sécurité au travail.

Lorsqu’elle a reçu son sujet de présentation, elle connaissait déjà certains dangers liés à ce genre de travail. Elle a créé quatre tableaux d’affichage pour sa présentation de dix minutes sur la santé et la sécurité au travail. Les tableaux décrivaient des tâches qui pourraient présenter des dangers, comme couper de la viande, ranger des boîtes sur des tablettes, monter dans une échelle dans l’entrepôt et nettoyer l’aire de travail.

La présentation n’était qu’un volet du concours.

Mme Brideau était aussi chargée d’effectuer une évaluation des dangers d’un lieu de travail fictif, soit une maison en construction, pour déterminer les dangers présents, ainsi que trois pratiques de travail sécuritaires et la blessure possible qu’on pourrait prévenir. Pour le dernier volet du concours, elle devait faire des recherches sur un sujet attribué, et bien répondre à des questions qui portaient sur la santé et la sécurité au travail. Son sujet était la violence en milieu de travail.

« Chanel a très bien représenté le Nouveau-Brunswick aux Olympiades canadiennes. Je suis très fière du travail qu’elle a accompli », a précisé la coordonnatrice des programmes à l’intention de la jeunesse de Travail sécuritaire NB, Jessica Brodie.

« Je considère que la médaille d’argent que Chanel a remportée est un honneur pour le Nouveau-Brunswick. Cette victoire démontre également comment des jeunes ayant des connaissances en santé et en sécurité au travail peuvent être des ambassadeurs pour la création d’une culture de sécurité pour les prochaines générations de travailleurs. »

Selon Mme Brideau, qui poursuivra ses études en langues vivantes, culture et littérature à l’université Mount Allison en septembre, sa participation aux concours provincial et national a amélioré sa confiance en soi et son estime de soi.

Son expérience a également renforcé la formation qu’elle a reçue en cours d’emploi dans le cadre de son travail au comptoir de charcuterie pour travailler en toute sécurité.

« Je comprends maintenant ce que je devrais faire », a-t-elle expliqué.

L’an prochain, le Nouveau-Brunswick sera la province hôte des 22e Olympiades canadiennes, qui se dérouleront à Moncton. Il s’agira de la première fois que la province accueillera les Olympiades.

Toutes nos félicitations Chanel!







Twitter YouTube LinkIn




© Travail sécuritaire NB, 2017