Appels sans frais au Canada 1 800 222-9775   |   English


Accueil    Version imprimable
Communiqué

Travail sécuritaire NB publie le Rapport annuel 2016

Le 1er juin 2017

Les résultats d’exploitation de Travail sécuritaire NB ont été présentés aujourd’hui dans le Rapport annuel 2016. Le Rapport présente une année d’améliorations continues en matière de prestation de services et d’engagement des intervenants; des rendements de placements plus élevés que ceux prévus; et une tendance à la hausse du nombre de réclamations acceptées et de la durée de ces réclamations.

Travail sécuritaire NB a enregistré un déficit de 114,8 millions de dollars en 2016, ce qui a donné lieu à un niveau de capitalisation de 112,1 %. « Le déficit était surtout attribuable à des coûts de réclamation supérieurs à ceux qui avaient été prévus, lesquels ont été contrebalancés par des rendements de placements plus élevés que ceux prévus », a expliqué le président et chef de la direction par intérim et principal agent financier de Travail sécuritaire NB, Tim Petersen. Les coûts de réclamation reflètent les dernières tendances, les variations des hypothèses d’évaluation et des changements au niveau des prestations découlant de changements apportés aux politiques. Ces changements importants ont été mis en œuvre pour refléter les différentes interprétations de la législation par le Tribunal d’appel des accidents au travail. L’augmentation des coûts en 2016 était surtout attribuable aux différentes interprétations du Tribunal de la législation affectant les normes de preuve pour accepter des réclamations et par la suite, déterminer les prestations continues, surtout en ce qui a trait aux lésions musculo-squelettiques. « Cette situation a occasionné une augmentation considérable du nombre de réclamations faisant l’objet de la gestion des réclamations et la durée de ces réclamations », a souligné M. Petersen.

L’augmentation était également attribuable en partie aux variations de l’évaluation des réclamations pour perte d’audition afin de refléter l’augmentation du nombre et des coûts de ces réclamations. Travail sécuritaire NB a donc communiqué avec les fournisseurs de services relatifs aux appareils auditifs pour leur demander de l’aider à élaborer une stratégie pour réduire les coûts de réclamation, et il vient de lancer une campagne visant la protection de l’ouïe en vue de rappeler aux employeurs et aux travailleurs l’importance de protéger leur ouïe.

Du point de vue des placements, le portefeuille de placement de Travail sécuritaire NB a connu un rendement de 9,16 % en 2016, dépassant le rendement de 6,08 % prévu au budget. L’inflation pour la même période était en moyenne 1,50 %, ce qui a donné un rendement réel de 7,66 % pour la période. « Ce pourcentage était supérieur de 3,91 % à l’objectif de rendement réel prévu », a affirmé M. Petersen. Le rendement des placements de Travail sécuritaire NB pour les vingt exercices se terminant le 31 décembre 2016 a atteint en moyenne 6,57 %. L’inflation pour cette même période s’est chiffrée en moyenne à 1,81 %, ce qui représente un rendement réel moyen de 4,76 % pour la période. Ce pourcentage est supérieur de 1,01 % à l’objectif de rendement réel prévu.

En 2016, les frais d’administration de Travail sécuritaire NB sont passés de 43,7 à 48,7 millions de dollars, mais ils sont demeurés bien inférieurs au montant prévu au budget de 51,2 millions de dollars. Cette augmentation des frais réels est surtout attribuable à des investissements liés à la transformation des services et à l’avancement du leadership en sécurité.

Travail sécuritaire NB est tenu par la loi de rembourser le gouvernement provincial de tous les frais des défenseurs des travailleurs et des employeurs (1,4 million de dollars) ainsi que du Tribunal d’appel des accidents au travail (1,3 million de dollars).

Il continue à investir dans le leadership en sécurité et un plus grand nombre d’inspections de lieux de travail. En 2016, il a lancé une initiative visant la collecte sécuritaire de déchets, a travaillé avec les chefs d’industries afin d’améliorer la sécurité dans les foyers de soins et a établi un partenariat avec l’Institut national canadien pour les aveugles afin d’organiser une tournée sur la sécurité oculaire au Nouveau-Brunswick. Il a également organisé plus de journées de sécurité pour les élèves d’écoles élémentaires, et a lancé une application mobile primée qui permet d’avoir accès facilement et rapidement à des ressources sur des sujets de sécurité.

« Les partenariats et initiatives de Travail sécuritaire NB en 2016 ont été établis de manière stratégique pour prévenir les blessures et minimiser les coûts de réclamation », a indiqué M. Petersen. « Bien que l’année 2016 ait connu un bon nombre de changements et de défis, Travail sécuritaire NB est engagé à s’adapter et à relever ces défis afin d’assurer des lieux de travail sains et sécuritaires pour tous les Néo-Brunswickois. » 

Pour obtenir plus de renseignements sur Travail sécuritaire NB et ses résultats, nous vous invitons à lire le Rapport annuel 2016.

Ressources pour les médias
Demandes de renseignements pour les médias

Service des communications
506 632-2223
communications@ws-ts.nb.ca



Twitter YouTube LinkIn




© Travail sécuritaire NB, 2017