English

Exposé sur la sécurité – 11

Appareils de chauffage provisoires

Types

Les appareils de chauffage provisoires peuvent être alimentés :

  • à l’électricité;
  • au propane;
  • au gaz naturel;
  • aux combustibles liquides tels que le mazout ou le kérosène.

Électricité

Les appareils de chauffage électriques ne sont pas aussi répandus que les appareils de chauffage au combustible ou au gaz. Ils devraient être utilisés dans les lieux où l’air réchauffé doit être libre de sous-produits de combustion (notamment le monoxyde de carbone et le dioxyde de carbone). Un appareil de chauffage électrique est utile dans un espace clos où l’apport d’air frais est limité.

Combustibles liquides

Les combustibles liquides tels que l’huile et le kérosène constituent une autre bonne source de chaleur. Un grand réservoir de stockage sur les lieux est nécessaire pour une alimentation constante des appareils de chauffage.

Certains appareils de chauffage alimentés aux combustibles liquides produisent des fumées d’échappement à odeur d’huile, laquelle peut être irritante pour les travailleurs. Il est possible de ventiler l’appareil de chauffage à l’extérieur et de produire un important volume d’air réchauffé sans sous-produits de combustion. On le fait parfois pour chauffer l’air au-dessus d’une nouvelle coulée de béton en hiver.

Propane ou gaz naturel

Les appareils de chauffage au propane ou au gaz naturel sont également de bonnes sources de chauffage. Ils sont légers et faciles à transporter.

Ces deux gaz sont hautement inflammables et explosifs. Prenez les précautions nécessaires lors de l’utilisation, de l’entreposage et du transport de ces gaz. [Voir l’exposé sur la sécurité 10 portant sur le propane.]

Le propane est plus lourd que l’air. Le gaz en fuite se logera dans les aires de bas niveau telles les sous-sols et les tranchées, ce qui peut provoquer l’asphyxie et l’explosion.

Les contenants et les réservoirs de propane doivent toujours être entreposés en position verticale et bien fermés.

Conseils pour l’utilisation des appareils de chauffage

  • Tous les raccords doivent être bien serrés pour empêcher les fuites.
  • Assurez-vous que l’appareil de chauffage fonctionne bien avant d’entreprendre vos travaux.
  • Les contenants de gaz comprimé raccordés aux appareils de chauffage doivent être gardés à une distance sûre des matériaux facilement inflammables et de tous travaux et appareils produisant des flammes, des étincelles ou du métal en fusion (y compris l’appareil de chauffage lui-même). Si possible, le contenant et l’appareil de chauffage devraient être placés dans la même pièce afin que la valve du contenant de gaz comprimé puisse être fermée rapidement, au besoin.
  • Si un appareil de chauffage est raccordé à un réservoir central par des conduits d’alimentation, il devrait y avoir une valve d’arrêt dans la pièce où se trouve l’appareil de chauffage, et une autre sur le réservoir central.
  • Assurez-vous que l’appareil de chauffage est suffisamment alimenté en air frais pour un fonctionnement sécuritaire et efficace. Testez les lieux chauffés pour y déceler toute présence de monoxyde de carbone.
  • Un salarié qualifié devrait vérifier le mélange air-combustible de l’appareil de chauffage.

[Le formateur inspecte les appareils de chauffage utilisés sur les lieux, les raccords aux contenants de gaz comprimé et les dispositions prises pour l’entreposage des contenants.]

Au Nouveau-Brunswick, les dispositions régissant les contenants de gaz comprimé se trouvent aux articles 74 à 79 du Règlement général 91-191 établi en vertu de la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail.

Les dispositions régissant les polluants se trouvent aux articles 24 et 25 du Règlement général 91-191 établi en vertu de la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail.

1 800 222-9775