Appels sans frais au Canada 1 800 222-9775   |   English


Accueil    Version imprimable

Attention aux tactiques de vente agressives

Travail sécuritaire NB a pris connaissance que des entreprises communiquent actuellement avec des employeurs néo-brunswickois, leur disant que leurs employés doivent suivre une nouvelle formation en raison des nouveaux règlements ou des modifications apportées au Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT). Ces représentants affirment aussi que si les employés ne suivent pas cette nouvelle formation, ils n’auront plus accès aux prestations d’indemnisation des travailleurs.buyer beware

Les nouvelles dispositions législatives sont entrées en vigueur le 1er juin 2014. Elles prévoient de nouvelles exigences à l’égard de l’orientation et de la formation des nouveaux salariés; de la déclaration des incidents au lieu de travail; de la politique de sécurité; et des programmes d’hygiène et de sécurité. Elles exigent également que les employeurs comptant 20 salariés et plus dans la province mettent en œuvre un programme d’hygiène et de sécurité.

Il est difficile pour une tierce partie de fournir ce type de formation, parce que chaque lieu de travail est unique en soi. Vous trouverez des renseignements sur comment la nouvelle législation touche les employeurs ici.

La période de transition des nouvelles exigences du SIMDUT comporte trois étapes et elle sera pleinement mise en œuvre d’ici le 1er décembre 2018.

L’indemnisation des travailleurs est un régime sans égard à la responsabilité, ce qui signifie qu’une indemnité ne serait jamais refusée à un travailleur blessé en milieu de travail parce qu’il n’avait pas reçu de formation suffisante.

Ces appels trompeurs et parfois agressifs ne sont pas chose nouvelle.

En 2007, le gouvernement de l’Ontario a émis une mise en garde à l’égard de la vente de fausses affiches non nécessaires sur la sécurité au travail et sur la formation après que des entreprises de partout dans la province aient été inondées d’appels de vente sous pression.

Plus tôt cette année, le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail a aussi publié une mise en garde au sujet des tactiques de vente agressives de la part de certains fournisseurs de formation. Dans certains cas, on a constaté que les entreprises donnaient l’impression qu’elles représentaient le gouvernement et qu’elles disaient que la formation était exigée ou approuvée par la province régissant leur lieu de travail.

Les employeurs qui désirent déposer une plainte contre les tactiques d’une entreprise qui fait de la sollicitation pour la vente de produits et de services de formation peuvent le faire en communiquant avec le Centre antifraude du Canada au 1 888 495-8501.







Twitter YouTube LinkIn




© Travail sécuritaire NB, 2017