Appels sans frais au Canada 1 800 222-9775   |   English


Accueil    Version imprimable

Étudiants d’été : la sécurité en premier, dès le début

Par Sinead Wills, ancienne étudiante d’été de Travail sécuritaire NB

Nous nous souvenons tous de notre premier emploi : l’angoisse, l’enthousiasme, ainsi que le désir d’impressionner notre nouveau patron et de le plaire. Voilà une étape importante dans la vie d’un jeune qui se produit souvent à la fin de l’année scolaire. Malheureusement, au milieu de l’enthousiasme d’un nouvel emploi, on peut oublier l’importance de la sécurité au travail.

Chaque année, environ 650 travailleurs néo-brunswickois âgés entre 15 et 24 ans présentent une réclamation pour une interruption de travail en raison d’une blessure subie au travail. S’ils ne reçoivent pas la formation nécessaire, les jeunes travailleurs courent un risque plus élevé de subir une blessure au travail. Peu importe la durée de l’emploi, une formation appropriée en sécurité est essentielle pour les étudiants d’été. Il faut commencer par une orientation adéquate. Les étudiants doivent connaître leurs tâches, leurs droits, les attentes de l’employeur et les dangers qui se trouvent au lieu de travail.

En vertu de la législation, tous les travailleurs, y compris les étudiants d’été, ont trois droits fondamentaux en matière de sécurité. À titre d’employeur, assurez-vous que ces trois droits, soit le doit d’être informé, le droit de participer et le droit de refuser d’effectuer un travail dangereux, sont bien compris dès le premier jour. Soulignez le fait que les travailleurs ne devraient jamais essayer d’exécuter une tâche qui semble dangereuse. Dans la mesure du possible, donnez des exemples pratiques, ce qui permet aux étudiants de déterminer et de comprendre chaque droit, et de s’en souvenir.

Assurez que l’orientation traite aussi de tous les risques au lieu de travail, des matières dangereuses, de l’équipement de protection individuelle et des procédures d’urgence, y compris celles en cas d’incendie, d’urgence médicale et d’évacuation.

Étant donné qu’une orientation englobe souvent beaucoup de nouvelle matière, il faut faire attention de ne pas accabler les étudiants d’information. Parlez lentement, prenez votre temps, et permettez assez de temps à la fin de chaque élément pour répondre aux questions.

Lorsque cela est possible, faites de l’orientation une activité interactive. Demandez aux étudiants de répéter les points clés, de répondre à des questions sur des faits divers, ou de faire circuler de l’équipement de sécurité afin de soutenir leur intérêt.

Plutôt que de dire aux étudiants où trouver les portes de sécurité, rendez-vous sur place pour leur montrer les trousses de premiers soins; les extincteurs d’incendie; les bassins oculaires et douches d’urgence; et les casiers où se trouvent l’équipement de protection individuelle. À chaque poste, expliquez à quoi sert l’objet en donnant le temps aux étudiants d’assimiler l’information.

Expliquez l’importance de signaler tout danger ou toute blessure à la direction. Essayez d’établir une bonne communication avec les étudiants pour qu’ils soient à l’aise pour discuter de la sécurité avec leurs supérieurs.

Remettez l’équipement de protection individuelle nécessaire aux étudiants, assurez-vous de la bonne taille de l’équipement, et expliquez l’importance et l’usage de chaque dispositif.

Inscrivez les étudiants aux cours de sécurité offerts à l’extérieur qui s’appliquent à leur emploi. Commencez par des programmes de sécurité générale qui s’appliquent à tous les lieux de travail. Passez ensuite à toute formation précise supplémentaire propre au lieu de travail en question. Des cours de formation en sécurité permettent d’acquérir des compétences valables pour le lieu de travail de façon à ce que les employeurs et les étudiants aient confiance dans leurs connaissances en matière de sécurité.

Offrez une supervision étroite lorsque les étudiants sont au travail afin d’assurer qu’ils sont à l’aise, sûrs d’eux-mêmes et en sécurité en tout temps. Les étudiants pourraient essayer de sauter des étapes en vue d’être plus efficaces. Il faut donc profiter de cette période de supervision pour corriger toute habitude qui pourrait être dangereuse.

Tout au long de l’emploi, tenez compte de toute formation et expérience que les étudiants ont déjà acquises. Attribuez des tâches qui sont conformes à leurs capacités et à leur degré d’aise puisqu’un étudiant enthousiaste pourrait vouloir essayer de nouvelles tâches sans réfléchir aux dangers. Lorsque vous enseignez une nouvelle compétence, offrez une formation et une supervision additionnelles pour éviter les blessures.

Le fait d’embaucher un étudiant d’été va plus loin que verser son salaire. C’est à son premier emploi qu’il apprend une éthique du travail et un sens des responsabilités, et où il acquiert un sentiment d’appartenance et des souvenirs pour la vie. L’éducation que ces employés enthousiastes recevront en vue de reconnaître des risques, de signaler des dangers et de respecter les normes de sécurité leur seront utiles tout au long de leur vie.

Tout étudiant et nouveau travailleur devraient lire le dépliant intitulé Faits importants à apporter au travail! Renseignements à l’intention de nouveaux travailleurs.

De plus, notre site Web à l’intention des jeunes securitejeunessenb.ca constitue une très bonne ressource pour les employeurs, les enseignants et les étudiants. Pendant la formation, encouragez les étudiants à visiter ce site puisqu’il donne des explications de la sécurité au travail qui convient à l’âge.

Cet été, inculquez un instinct de sécurité à un étudiant. Donnez-lui un bon départ dans le monde du travail en assurant qu’il s’agit d’un départ sécuritaire.

Sinead Wills est une ancienne étudiante d’été de Travail sécuritaire NB. Elle travaille en toute sécurité à Toronto.







Twitter YouTube LinkIn




© Travail sécuritaire NB, 2017